© Jean-Louis Socquet
Découvrir

Les village circulaires

Un urbanisme singulier hérité du Moyen-Age

Les villages ronds (circulaires) sont une particularité du Languedoc et nous ne comptons pas moins de 23 villages bâtis en cercle ou demi-cercle autour d’une église ou d’un château fort.

dji-0007.jpg
  • 11 villages circulaires sur plusieurs rues : Alaigne, Bellegarde du Razès, Cailhau, Escueillens, La Digne d’Aval, Lauraguel, Loupia, Malviès, Mazerolles du Razès, Pauligne et Routier,
  • 7 villages circulaires sur une rue : Cailhavel, Cambieure, Donazac, Gaja, La Digne d’Amont, Magrie et Pech Salamou,
  • 2 villages semi circulaires sur plusieurs rues :  Ajac et Brugairolles,
  • 3 villages semi-circulaires sur une rue : Gramazie, Malras et VIllelongue d’Aude.

Ce type d’architecture confère une morphologie particulière à ses villages puisque, vu du ciel, ils sont de formes circulaires.
Véritables noyaux durs des villages et de certaines villes, les maisons attenantes sont alors construites en cercles concentriques de façon enveloppante autour de leur église ou bien de leur château qui prend le nom « d’incastellamento languedocien ».

Comme le dit si bien Alexandre Guiraud, dans Le cloître de Villemartin (Poésies, Paris, 1843, p. 386, note n° 2) : « Presque tous les villages qui m’entourent et qui faisaient partie de l’ancien comté du Razès dont Limoux était la capitale, sont bâtis en rond, avec faubourgs construits plus tard, parce qu’ils datent tous d’une époque assez reculée, et qu’ils ont dû s’établir en état de défense, durant les longues agitations dont le Languedoc a été trois fois le théâtre aux temps des Sarrasins, des Albigeois et des Huguenots »

La Digne D'avalLa Digne D'aval La Digne D'aval